Théâtre de marionnettes depuis 1853

Joseph Guerin

Famille Guérin

Depuis six générations, la plus ancienne famille de marionnettistes de France toujours en activité !

1853 Fondation du Guignol Guérin…

Descendant du breton, du landais et du bordelais, Etienne-Paul-Jean Guérin joue Polichinelle en 1840 et fonde en 1853 le Guignol Guérin à Bordeaux.

Arbre généalogique de la famille Guérin
Arbre généalogique de la famille Guérin

… et du théâtre Saint-Antoine

En parallèle, il crée le Théâtre Saint-Antoine qu’il monte sur la Place des Quinconces.

Ce dernier mesure 25 mètres de long et présente un spectacle féérique de marionnettes à fils (sans rapport avec Guignol) en trois tableaux :

  • en première partie, se joue « La Malade Imaginaire » parodie tirée de l’œuvre « Le Malade Imaginaire » de MOLIERE
  • ensuite, vient le music-hall avec ses clowns, ses acrobates, ses valseurs, ses jongleurs, ses danseurs chinois, ses marionnettes à transformation, le sketch du matelot…
  • Le spectacle se termine par «La Tentation de Saint-Antoine » en deux actes, « Le Conseil de Satan » et « La Forêt de la Thébaïde », dont la particularité est de faire jouer, en compagnie des marionnettes, un vrai petit cochon savant en chair et en os.
Le Théâtre Saint-Antoine dans les années 60

Début d’une dynastie d’artistes…

Après Etienne et André, Joseph reprend le flambeau, part à la conquête des Amériques et des stations balnéaires de la Belle Epoque

En 1869, Etienne-Paul-Jean Guérin décède et son fils André-Paul-Julien Guérin lui succède.
En 1910, à la mort de ce dernier, Joseph-Paul Guérin assure la continuité de l’héritage de son père : il monte, tour à tour, son castelet sur toutes les places de Bordeaux, au Parc Bordelais, au jardin du Casino Mauresque à Arcachon, à Royan, et commence à se produire durant les croisières sur les paquebots de luxe (Le Lutétia, Le Gallia et Le Massilia) en direction de l’Amérique du Sud.

Lorsqu’il s’éteint en 1926, son fils Alexandre-Olivier-Fernand Guérin reprend la direction de l’entreprise.

Joseph Guerin

Fernand Guérin dit « Le Grand Sympathique »….

Il continue les spectacles à Bordeaux, sur les transatlantiques, sur l’avenue Thiers et la place de la Gare à Arcachon, dans les jardins du Casino de Royan, ainsi que sur la plage de Pontaillac. Il est mobilisé, fait prisonnier militaire en 1940 jusqu’à la Libération, car il parvient à s’évader en jouant le rôle de brancardier : la « Ligue Française des bienfaiteurs de l’humanité » lui décerne la « Médaille de bronze du Mérite International ».

La 5ème génération de la famille Guérin développe et modernise l’institution

Le 22 juin 1970, la famille Guérin est en deuil de leur prestigieux marionnettiste.

Cependant, son épouse Simone, ainsi que ses trois fils Patrick, Philippe et André prennent courageusement la relève.

Les frères Guérin commencent à se produire dans les écoles pour présenter leur métier aux élèves.

A la fin des années 70, ils sont les premiers à se produire dans les centres commerciaux et autres galeries marchandes.

Le 20 octobre 1982, la ville de Bordeaux leur décerne la « Médaille d’argent » pour le Théâtre Saint-Antoine, et le 29 mai 1985, lors de la 1ère exposition de leur collection privée de marionnettes au Musée des Arts décoratifs de Bordeaux, Jack Lang, ministre de la culture, les nomme « Chevalier des Arts et des Lettres ».

Les années 2006-2007 furent particulièrement éprouvantes pour les GUERIN qui ont dû faire face aux décès de leur frère aîné Patrick et de leur mère Simone.

La 6e génération veut inscrire l’institution dans le patrimoine culturel bordelais

A l’aube des 170 ans de cette dynastie, qui se fêtera en 2023, David Guérin souhaite créer un musée-théâtre du Guignol Guérin. Il veut y allier les spectacles à l’exposition de la collection personnelle de la famille (constituée d’un nombre conséquent de marionnettes, de décors, d’accessoires…) et ainsi échanger avec le public, mais aussi, à l’aide de cours pédagogiques, initier au métier de marionnettiste.

À lire également sur la famille Guérin

Article Le Mag Sud Ouest | Janvier 2022

Version en ligne : Le saviez-vous ? Le Guignol Guérin parle le Bordelais depuis 1853

Version pdf : 5 min de lecture

Pour aller plus loin …

Partager sur :

11 commentaires

  1. Bonjour à tous,
    Que de souvenirs!J’ai vécu gamin,à Bordeaux dans les années 60 et ma mère m’emmenait régulièrement au jardin public où vous aviez un castelet.Mais mon plus beau souvenir restera le théâtre de marionnettes de la foire des Quinconces.Comment oublier la tentation de St Antoine et le petit cochon!
    Je suis ravi de constater que la dynastie Guérin est plus vivante que jamais!Et merci à vous pour le bonheur que vous continuez à donner aux petits et grands.
    Je vous adresse un amical salut depuis Paris.

  2. Bonjour,
    Je découvre votre site et cela fait remonter pleins de souvenirs.St Antoine et son cochon. « St Antoine demande à boire, son petit cochon demande du son… » ou  » rendez-moi mon cochon s’il vous plait, voulez-vous me le rendre ». Dans les années 1848/1950 mon père m’amenait voir votre spectacle.Il connaissait bien Fernand. Mon père animait un trio de clowns »Les Wells Sons and Géo » après avoir été un clown triste « Omar »
    Ce sont des souvenirs car j’ai 80 ans.

  3. Merci Mr Guérin pour ce bref mais très bon moment que les « Galoppins du Rocher, groupe de Randonneurs issus d’un petit village de l’Entre 2 Mers, ont partagé avec vous. Vous nous avez rassuré par votre discours passionné sur la pérennité de votre activité artistique. Toutes nos félicitations.

  4. Bonjour chère famille Guérin,
    Comme tout bon Bordelais qui se respecte, j’ai grandi avec le guignol Guérin comme compagnon. Je suis né tout prés du jardin public, puis j’ai vécu tout prés du parc Bordelais. Autant dire que nous étions voisins ! Maintenant ce sont mes enfants qui profitent de vos bienfaits.
    J’ai également le souvenir ému mais lointains d’une superbe roulotte sur la place des quinconces lors de la foire aux plaisirs. J’adorerais pouvoir la montrer en détails à mes enfants. Existe t-il des photos accessibles sur le net ?
    Merci encore à votre famille de pratiquer ce beau métier et de faire perdurer la tradition du guignol à Bordeaux. Vous avez tout mon respect et mon admiration.
    JJ de Bordeaux.

    1. Bonjour cher ami,

      Hélas, nous n’avons plus cette roulotte et il n’y a pas de photos de celle-ci sur le net.
      Par contre, vous pouvez toujours venir nous voir au Parc Bordelais cet après-midi pour parler du bon vieux temps.
      Nous donnons une représentation à 16 h.
      Bien cordialement,

  5. Salut les garçons!!

    Je suis tombée par hasard sur votre site, quel bonheur de vous voir et vous entendre, que de souvenirs remontent à la surface, notre enfance et notre adolescence, tout y est!!
    Je ne suis plus sur Bordeaux depuis 16 ans, mais pas très loin entre La Réole et Marmande.

    Grand mère de plusieurs petits enfants, il faudra que les derniers découvrent un jour Guignol Guérin…
    Je vous embrasse Philippe et André

  6. Bonjour. J’ai vécu les trois quarts de ma vie dans cette belle ville de Lyon. Etant gone souvent ,en fin de semaine nous allions voir Guignol au petit théâtre en plein air au parc de la tête d’or.Sinon pendant les vacances,je passai des journées chez mon oncle habitant au 39 quai St Antoine, sur les bords de la saone,l’étage au dessus du théâtre Guignol Mourguet et donc souvent je passai les après midi dans ce lieux dont j’ai gardé des souvenirs inoubliables.Les rires de tous,parfois la peur car Niafron n’était pas toujours commode .Merci de perpétuer cette tradition Lyonnaise et de rendre immortelles ces marionnettes mythiques avec leurs histoires.Je suis donc très fière de porter mon nom qui est aussi le votre.

  7. Bonjour, ici monsieur le maire de Chenac-St. Seurin d’Uzet ! Je viens de découvrir le site de la famille Guérin sur mon telephone. Félicitations et mon meilleur souvenir. Je médite des choses à faire ensemble dans les années à venir… En attendant, joyeux Noël à toi, Philippe et à toute la famille !

    1. Merci beaucoup pour votre soutien Monsieur le maire ! 🙂
      Dans l’attente de retravailler ensemble, ma petite famille et moi vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d’année !
      Bien amicalement,
      Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez @guignolguerin sur : 

À lire sur le blog

gg

Où voir le Guignol Guérin ?

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez l’agenda  et les lieux des spectacles :